AccueilActualitésMétropole de Lyon : sur 59 mairies, 42 défendent la liaison ferroviaire Lyon-Turin

Métropole de Lyon : sur 59 mairies, 42 défendent la liaison ferroviaire Lyon-Turin

Des maires de la Métropole de Lyon se sont réunis mardi 6 juin à Saint-Priest pour invectiver la collectivité face à son inaction concernant la ligne de train Lyon-Turin.
La liaison ferroviaire Lyon-Turin doit voir le jour d'ici 2032.
© Alexandre Bonnet - La liaison ferroviaire Lyon-Turin doit voir le jour d'ici 2032.

Actualités Publié le ,

Ce projet colossal de liaison ferroviaire entre Lyon et Turin, qui doit voir le jour à l'horizon 2032, la Métropole de Lyony est opposée. Une position symbolique certes, puisqu'elle n'a pas de pouvoir de décision dans la programmation de l'opération.

Métropole de Lyon : la majorité opposée à la liaison ferroviaire Lyon-Turin

Néanmoins, la position qu'elle soutient agace les nombreux élus de l'agglomération favorables au projet. Mardi 6 juin à Saint-Priest, ils se sont réunis pour apporter leur soutien à ce chantier qu'ils jugent "indispensable pour l'économie et l'environnement du territoire".

Le maire de Saint-Priest, Gilles Gascon, a d'ailleurs justifié cette action en affirmant deux volontés : "Notre message est clair, EELV et LFI, (les élus de la majorité à la Métropole de Lyon, Ndlr) en opposition au Lyon-Turin ne représentent pas ce à quoi aspire l'ensemble des métropolitains. Ce projet ferroviaire nécessite un engagement urgent et résolu de l'État".

Selon les partisans de l'opération, dans l'agglomération, sur les 59 communes qu'elle compte, 42 sont convaincues par l'utilité de cette liaison. Une situation agaçante pour Gilles Gascon : "Quelques hauts-fonctionnaires d'Étatprésentent que c'est une ligne Dijon-Turin qui serait plus adaptée, ce qui nous ferait passer à côté de cette opportunité".

Un contexte qui l'irrite d'autant plus, car, même si la Métropole n'a pas de pouvoir de décision sur ce projet, selon lui, elle fait tout pour que ce dernier "déraille".

Lyon-Turin : croissance économique et enjeux environnementaux

Avec leur slogan "le Lyon-Turin c'est oui et vite !", mardi matin, les différents édiles présents souhaitaient également alerter sur les enjeux économiques et environnementaux de la liaison.

"Le chantier a un impact environnemental important, néanmoins son bénéfice l'est davantage, a assuré la maire de Feyzin, Murielle Laurent. Près de 47 millions de tonnes transitent chaque année entre l'Italie et la France et seulement 7 % passent par le rail".

Avec l'arrivée du train entre les deux villes d'ici une petite dizaine d'années, elle affirme que près d'un million de cargos de marchandises pourraient alors voyager par voie ferroviaire.

Du côtééconomique,la première magistrate de Sainte-Foy-lès-Lyon, Véronique Sarselli, détaille qu'avec ce programme "un euro investi en rapportera trois à la France et l'Italie". Gilles Gascon ajoute également que pour des régions enclavées comme la vallée de la Maurienne, ce projet est une question "de vie ou de mort".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 06 avril 2023

Journal du06 avril 2023

Journal du 30 mars 2023

Journal du30 mars 2023

Journal du 23 mars 2023

Journal du23 mars 2023

Journal du 16 mars 2023

Journal du16 mars 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?