AccueilActualitésDeux-Alpes : huit grues mobilisées pour la construction du 3S Jandri express

Deux-Alpes : huit grues mobilisées pour la construction du 3S Jandri express

Aux Deux-Alpes, l'entreprise STGO s'est associée aux grues à tour Potain et à Valente Grue Assistance pour le renouvellement du téléphérique 3S Jandri Express.
Des grues Potain aident à la construction du téléphérique 3S Jandri express, aux Deux-Alpes.
Potain - Des grues Potain aident à la construction du téléphérique 3S Jandri express, aux Deux-Alpes.

Actualités Publié le ,

Depuis quelques semaines, un vaste chantier a démarré sur le domaine skiable des Deux-Alpes. Il vise à remplacer le DMC Jandri Expres, remontée mécanique qui permet d'accéder au glacier de la station. Un investissement de 135 millions d’euros qui permettra la mise en place du 3S Jandri express, remontée ultra moderne.

Sur ce chantier d'ampleur, un des plus gros actuellement dans les Alpes françaises, l'entreprise de construction STGO est mobilisée pour la partie gros œuvre. Elle s'est associée aux grues à tour Potain et à Valente Grue Assistance pour entreprendre le renouvellement de la ligne de téléphérique 3S Jandri Express.

Aux Deux-Alpes, huit grues Potain mobilisées sur le chantier du 3S Jandri express

Ainsi, huit grues sont mobilisées sur ce chantier. À la première gare sont présentes une Potain HD 25 pour la mise en volume des fers à béton, une Potain MDT 249, flèche 55 m sur pieds de scellement et une MDT 349 avec 42 m de hauteur sous crochet et 60 m de flèche.

En amont de ce premier chantier, à l’entrée de la station Les Deux Alpes, une Potain GTMR 386 gère le déchargement des camions de 25 t pour ensuite recharger des camions 4x4 de 15 t afin d’alimenter les différents chantiers.

La zone de recouvrement des gares deux et trois est prise en charge par une Potain MDT 249 et deux MDT 389 L16 configurées sur pieds de scellements, flèche 60 m et avec une hauteur sous crochet respective de 51 m et 46 m. Ces deux grues de forte capacité sont utilisées pour la pose des ensembles mécaniques "Poma" du téléphérique.

La capacité maximum requise est de 16 t afin de soulever des télécabines et des éléments livrés par le fabricant de la remontée mécanique. Une contrainte supplémentaire était d’avoir la capacité de pouvoir transporter des bennes à béton de 2 m3, soit 5,5 t à 60 m de portée. Une grue à montage automatisé Potain Igo T 130 est également présente et est principalement dédiée à la mise en volume des fers à béton.

©Potain - L'entreprise de construction STGO est mobilisée pour la partie gros œuvre.

Pour la dernière gare sur le troisième chantier une MDT 389 de la société Valente louée à la société MBTM est à l’œuvre. La grue est configurée avec une hauteur sous crochet de 25 m et flèche de 50 m.

La nouvelle remontée nécessitera sept pylônes au lieu des 17 de l’ancien tracé. Le premier pylône, dans une forte pente non accessible par la route, est érigé grâce à une Potain MDT 98 de la société Uperio qui a dû être montée par hélicoptère. Les autres pylônes, accessibles, peuvent être montés à l’aide de grues mobiles.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 06 avril 2023

Journal du06 avril 2023

Journal du 30 mars 2023

Journal du30 mars 2023

Journal du 23 mars 2023

Journal du23 mars 2023

Journal du 16 mars 2023

Journal du16 mars 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?