AccueilActualitésDans l'Ain, "une cinquantaine de postes à pourvoir chez Poralu"

Dans l'Ain, "une cinquantaine de postes à pourvoir chez Poralu"

Racheté en novembre 2022 par Atlantem, le groupe de l'Ain, Poralu, spécialisé dans la menuiserie PVC, alu et bois, ne manque pas d'ambitions.
250 personnes travaillent pour Poralu groupe.
©Charles Marion - 250 personnes travaillent pour Poralu groupe.

Actualités Publié le ,

Le rachat de Poralu par le groupe Herige et sa filiale Atlantem a été officialisé en novembre 2022. Depuis, que s'est-il passé ?

Richard Marchant, directeur général d'Atlantem : "On a d'abord eu une phase d'observation et de compréhension, comme c'est le cas à chaque fois lorsqu'il y a un rachat. Et ensuite, très rapidement, nous avons lancé les premières synergies. Au niveau des achats d'abord. Nous avons ensuite effectué un transfert de production de fenêtres d'Atlantem vers Poralu, pour maximiser l'outil de production de Poralu. Ça a permi des économies de productivité, de l'agilité… Nous avons aussi pu mutualiser certaines fonctions administratives, comme les ressources humaines par exemple."

"Atlantem va apporter toute sa force de frappe à Poralu"

Et au niveau commercial ?

Nous avons surtout cherché à rassurer les clients traditionnels de Poralu. On leur a expliqué que nous n'étions pas là pour tout bouleverser, et que nous souhaitions conserver ce qui fonctionnait bien, voir même l'améliorer. Et, maintenant, on se penche sur la prospection et la conquête de nouveaux clients.

Vous dites vouloir améliorer le fonctionnement de Poralu. En quoi ?

Déjà, nous avons maintenu notre confiance en l'équipe en place. A côté de ça, nous allons apporter toute la force de frappe d'Atlantem qui va permettre de répondre de façon plus efficace aux différentes demandes. Avant, quand Poralu connaissait une hausse soudaine d'activité, il pouvait y avoir des délais importants. Là, on va pouvoir être plus réactif. Autre exemple d'amélioration, Atlantem va apporter sa force commerciale à Poralu.

Il s'agit de la première implantation d'Atlantem et du groupe Herige en Rhône-Alpes. Pourquoi ce choix ?

Avant même de nous intéresser à Poralu, nous avions ciblé Rhône-Alpes, une région où nous n'étions pas présents. Pour nous, c'est un territoire stratégique, qui offre beaucoup de possibilités, grâce notamment à son positionnement géographique, la richesse de ses réseaux routiers…

En vue d'un développement à l'international ?

C'est une ambition à moyen ou long terme. Poralu est proche de plusieurs pays limitrophes et, c'est vrai, pour nous, c'est un plus.

"Avec Poralu, on aimerait embaucher une cinquantaine de personnes"

Vous avez prévu de recruter dans les mois à venir ?

Oui. Il y a déjà eu une dizaine de recrutements depuis novembre. Et dans notre plan stratégique, d'ici deux ou trois ans, on aimerait embaucher une cinquantaine de personnes, principalement en production mais aussi sur des postes de responsables d'agences ou conducteurs de travaux.

Un investissement est également prévu pour le site d'Alex (Haute-Savoie) ?

Oui. C'est un site où Poralu fait de la menuiserie bois, un secteur en croissance dans le pays. Et pour répondre à cette demande, nous devons moderniser l'outil de production.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 06 avril 2023

Journal du06 avril 2023

Journal du 30 mars 2023

Journal du30 mars 2023

Journal du 23 mars 2023

Journal du23 mars 2023

Journal du 16 mars 2023

Journal du16 mars 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?