Fermer la publicité

Villefontaine : Les Grands Ateliers en liquidation judiciaire

Isère le 16 mai 2017 - . - Isère

Cela ne signifie pas fermeture pour le centre nordisérois, mais plutôt d'une réorganisation de ses activités sous une nouvelle forme juridique.

Jusqu’au 31 décembre 2016, les Grands ateliers étaient constitués sous la forme d’un groupement d’intérêt public (GIP), placé sous la tutelle du ministère de la Culture. La loi Fioraso, adoptée en 2013, les a ensuite placés sous la double tutelle des ministères de la Culture et de l’Enseignement supérieur. Un rapprochement qui s’est soldé par une décision à l’échéance de la convention constitutive du GIP, le 31 décembre dernier : les Grands ateliers devront adopter un double statut. Une fondation abritée par celle des universités de Lyon afin de collecter du mécénat auprès des entreprises, ainsi que la création d’une société par actions simplifiée (SAS). Une société privée avec, pour actionnaires, les quatre écoles d’architectures (Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand et Saint-Étienne), ainsi que le ministère de la Culture. Un changement de forme juridique qui a été acté à l’unanimité par le conseil d’administration lors de l’assemblée générale en décembre dernier. À l’heure actuelle, les statuts de la fondation sont quasiment au point, reste à statuer sur la localisation du siège : Lyon ou Villefontaine. Quant à la SAS, l’objet social est en cours de discussion entre les différents partenaires. Selon le directeur de l’établissement, Michel-André Durand, la mise en place des deux structures ne devrait pas intervenir avant fin 2017, dans le meilleur des cas.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide