Fermer la publicité

Une nouvelle vie pour la blanchisserie des HCL

le - - Rhône

Une nouvelle vie pour la blanchisserie des HCL
DR

La reconversion de l'ancienne blanchisserie des Hospices civils de Lyon a débuté. Le site sera transformé en un programme mixte avec un jardin ouvert au public en journée.

Le projet de réhabilitation des 17 500 m2 de l’ancienne blanchisserie des HCL, située dans le 6e arrondissement de Lyon, s’annonce comme une bouffée d’oxygène pour le quartier. « C’est un signe de redécollage pour Bellecombe, avec l’arrivée de commerces et de logements qui prônent le mélange des générations », souligne Laurence Croizier, adjointe au maire du 6e déléguée à l’urbanisme, au cadre de vie et à l’écologie.

Lauréat de la consultation lancée par les HCL, Altarea Cogedim prévoit l’aménagement et la végétalisation du cœur d’ilot avec un espace central privé et ouvert sur la ville en journée, des commerces de proximité, une crèche, un pôle médical, un local associatif, une salle de sport, ainsi que des logements en accession à la propriété, des logements pour les jeunes actifs et une résidence séniors. « L’idée était de créer un lieu de vie intergénérationnel, mais aussi un lien entre les rues et les quartiers Bellecombe et Lafayette », rappelle Magali Le Coadic, directrice de programmes Cogedim Grand Lyon. Accent est mis en effet sur la relation entre des espaces publics et privés, la qualité de vie dans un environnement urbain et le lien social. Le jardin central de 4 800 m2 sera ouvert au public en journée et proposera des événements festifs.

Témoin du patrimoine historique de la ville, la partie sud et médiane du bâtiment de la blanchisserie centrale sera conservée, au même titre que les 60 logements des HCL. « Il fallait trouver un moyen de reconnecter ce bâtiment à la ville (150 m de long par 50 m de large), tout en gardant la structure et en tenant compte des différences de niveaux existants. Nous avons alors créé des gradins qui descendent au niveau du jardin et remettent la partie semi-enterrée de plain-pied. » Architecte au sein de l’agence marseillaise Tangram, Hervé Le Roy travaille en collaboration avec le cabinet AUM, architectes des Bâtiments de France, pour la réalisation de ce projet dont les travaux sont estimés à 20 M €.

Le désamiantage, actuellement en cours, sera suivi des travaux de démolition, de terrassement et de blindage jusqu’au 15 aout, date à l’issue de laquelle le gros œuvre sera lancé. La livraison de l’ensemble, avec 248 logements neufs, est prévue au 3e trimestre 2019.




Charlotte ROBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide