Fermer la publicité

Saint-Étienne : 300 à 330 M€ pour le renouvellement urbain

Loire le 09 mars 2017 - S. B.-C. - Loire

Saint-Étienne : 300 à 330 M€ pour le renouvellement urbain
© CR : F Roure - SEM

Un protocole de préfiguration pour le prochain volet de l'Anru a été signé le 23 février au siège de Saint-Étienne Métropole, en présence de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

« La politique de la ville est souvent décriée, jamais remplacée ». Le ministre a ainsi débuté son discours lors de la signature du protocole de préfiguration. Il a rappelé les différentes actions réalisées dans le cadre de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine, Anru I (2005-2015), notamment pour l’habitat : « À Saint- Étienne, 2 000 logements sociaux ont été détruits, 1 600 reconstruits », a lancé le ministre à propos de ces opérations débutées en 2005 et pour un montant de 455 M€ dans l’agglomération stéphanoise. « Nous sommes ici pour continuer ».
Pour cela, une enveloppe de « 300 à 330 M€ pour les 10 ans à venir, dont une grande partie sur la ville de Saint-Étienne » devrait être débloquée d’ici un an, selon Gaël Perdriau. Ces crédits bénéficieront à six quartiers de l’agglomération stéphanoise, en matière d’amélioration des logements, des espaces publics, des équipements scolaires, des crèches ou des commerces. C’est l’Agence nationale pour le renouvellement urbain (Anru) qui a défini les quartiers bénéficiaires. Deux quartiers ont été qualifié « d’intérêt national » : Montreynaud et Tarentaize-Beaubrun, à Saint-Étienne. Quatre quartiers ont été listés comme étant « d’intérêt régional » : La Cotonne-Montferré et les Quartiers Sud-Est (Saint-Étienne), mais aussi les centres- villes de Saint-Chamond et de Rive-de-Gier.
La signature a lancé les études techniques qui vont spécifier les besoins de chaque quartier et ses priorités. Coût de cette phase d’une durée d’un an : 1,4 M€. À l’issue des études, une convention financière sera signée. Elle définira les montants précis alloués à chaque chantier. En tout, une trentaine de projets devraient être réalisés.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide