Fermer la publicité

Performance : Une chape fluide jusqu'au 16e étage

le - - Rhône

Performance : Une chape fluide jusqu'au 16e étage
Photothèque Cemex

À Lyon, la construction d'un IGH comportant des planchers chauffants a nécessité l'élaboration par Cemex d'une chape fluide fibrée. Le coulage dans les étages élevés s'est effectué par 80 mètres de tuyaux souples et rigides.

Au cœur de la Confluence, dans l’Îlot A3, se dresse le chantier d'un bâtiment en R+16, destiné à accueillir 72 logements, des espaces mutualisés et une conciergerie. Et pour couler la chape fluide de 300 m3 nécessaire à sa réalisation, l'entreprise Cemex a été mandatée par le spécialiste du revêtement de sols Comptoir des Revêtements.

Afin de garantir la qualité des planchers chauffants et l’étanchéité du support, une chape résistante, facile à étaler et offrant une bonne plasticité a été élaborée à l’unité de production Cemex de Mions. Le défi était de faire monter le mortier par l’intermédiaire de tuyaux souples, puis rigides à partir du 10e étage, en passant au travers de la cage d’ascenseur. Une pompe d’amorçage a permis d’obtenir une pression suffisamment forte et régulière, atteignant jusqu’à 15 bars dans les étages élevés.

Cemex a élaboré une chape fibrée, l’Advanci chape fluide CCX polymères, qui a déjà fait ses preuves sur les sols chauffants. Il a l'avantage de mieux restituer la chaleur qu'un béton classique, facteur essentiel pour ce type de sol. Son temps de séchage est également plus rapide, ce qui permet un recouvrement dans des délais très réduits. Enfin, dernier point, la très bonne pompabilité de ce mortier, qui est donc adapté à une utilisation dans des ouvrages de grande hauteur. Sa mise en œuvre limite les efforts physiques et la pénibilité pour les équipes de chantier. Défi relevé pour ces 5 000 m2 de surface à couvrir !




Eric SEVEYRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide