Fermer la publicité

Marché immobilier lyonnais : la baisse des prix est terminée

le - - Actualités

Marché immobilier lyonnais : la baisse des prix est terminée
DR

Après deux années de baisse, les prix de l'immobilier se sont stabilisés à Lyon. Les volumes de vente, en revanche, ont encore progressé au cours des 12 derniers mois.

 

Prix et volume de ventes en hausse, les professionnels de l’immobilier lyonnais ont de bonnes raisons d’avoir le moral. Car en dépit des tensions qui affectent le contexte économique hexagonal, les acquéreurs sont toujours présents et n’ont pas été découragés par la légère augmentation des prix constatée au cours des 12 derniers mois. « J’estime qu’il est plus juste de parler de stabilisation que de hausse, précise Jean Chavot, le président de la FNAIM du Rhône. Cette augmentation se limite à 1,4 % pour les appartements vendus dans le département du Rhône. Ce niveau ne traduit aucune tendance de fond. C’est plutôt un signe de stabilité. » La progression enregistrée sur les volumes de vente, en revanche, n’est pas neutre, puisqu’elle s’établit à 10 %, sur 12 mois glissants. Avec à 21 200 transactions, le marché a retrouvé son niveau de 2005. « Nous ne sommes plus très loin des niveaux records atteints en 2011 », souligne Jean Chavot, qui voit dans ces chiffres la confirmation de la bonne santé d’un secteur d’activité pourtant sensible aux fluctuations du moral des français. 
Pour expliquer cette dynamique, le président de la FNAIM du Rhône met l’accent sur l’augmentation du pouvoir d’achat immobilier des Lyonnais. Chiffres à l’appui, après avoir fait établir des statistiques précises sur la période courant de 2011 à 2016, il assure qu’en 2016, avec un emprunt sur 20 ans et des mensualités fixes de 1 000 €, les Lyonnais peuvent acquérir en moyenne 6 m² de plus qu’en 2011. Rapportés à l’ensemble du département du Rhône, le constat est encore plus frappant, la surface gagnée s’établissant à 10 m2.Convaincu que les taux d’intérêt, historiquement bas, ne vont pas repartir à la hausse dans les prochains mois, Jean Chavot estime que le marché devrait rester bien orienté durant les prochains mois. « Certes, nous avons atteint un niveau tel, que nous aurons du mal à vendre plus d’appartements à l’avenir. Mais je ne pense pas que le marché subisse le contrecoup de cette belle progression d’ici la fin de l’année ou au début de l’année prochaine », conclut-il.

 

 





Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide