Fermer la publicité

Lyon : Le 107 dessine les nouvelles lignes de La Part-Dieu

Rhône le 23 mars 2017 - CR - Rhône

Lyon : Le 107 dessine les nouvelles lignes de La Part-Dieu

L'ancien siège de l'Agence régionale de la santé (ARS) a fait peau neuve. Inauguré lundi dernier, ce bel immeuble de verre et d'acier impose déjà sa nouvelle identité. Son architecte, Patrick Miton, revient sur la réalisation d'un bâtiment déjà emblématique.

Comment avez-vous imaginé le 107 ?

Nous avons souhaité rompre totalement avec l’image de l’immeuble existant, qui datait des années 1980. Nous avons aussi voulu redonner une identité à ce bâtiment, d’abord en travaillant sur les arcades, étrangères à l’architecture lyonnaise et qui plus est mal utilisées, ensuite en le rebaptisant pour lui permettre de s’exprimer. Il nous fallait aussi entrer en résonnance avec le projet de La Part-Dieu. D’où notre volonté de créer un socle actif avec des vitrines ouvertes sur la rue, en contact avec les piétons et l’animation du quartier. Nous avons également imaginé un toit ouvert pour des lieux de travail et de vie d’exception alors que, historiquement, les derniers étages étaient plutôt occupés par des locaux techniques.

Comment se sont déroulés les travaux ?

Sur 23 mois, en plusieurs étapes. Le 107 a fait l’objet d’une lourde restructuration, à la différence d’une simple réhabilitation, qui intervient souvent sans déplacer les occupants. Nous avons mis le bâtiment totalement à nu et sommes repartis d’une ossature béton que nous avons entièrement retravaillée, découpée pour en faire un projet plus ouvert et davantage en dialogue avec la ville. Nous avons aussi étêté l’immeuble pour recréer une structure plus légère en toiture et amener de la luminosité naturelle. Parmi les interventions fortes, nous pouvons citer la création de cinq « fenêtres urbaines », de grands cadres dans la façade qui offrent de larges baies vitrées avec des vues exceptionnelles. La fenêtre positionnée à l’angle de la rue Servient et de la rue André Philip offre un cadrage magnifique sur le « crayon ». Les ascenseurs bénéficient aussi de cette lumière, ce qui permet aux paliers d’être lumineux et d’amener un réel confort aux habitants. Pour le toit, nous avons opté pour une structure métallique légère, clin d’œil aux verrières du parc de la Tête d’Or. Enfin, le choix du blanc comme teinte principale des murs redonne de l’éclat et s’insère dans le cahier des charges suggéré par la Mission Part-Dieu. Le bâtiment a aujourd’hui toutes les dispositions d’un immeuble neuf : il a d’ailleurs obtenu le label Breeam Excellent.

Soho Atlas, architectes pluridisciplinaires

Immobilier, tertiaire, logements, équipements publics… Soho Atlas construit la ville de demain grâce à un vaste panel de compétences et un spectre élargi des domaines d’intervention. Employant 55 collaborateurs, l’agence basée à Lyon est désormais présente sur Paris et Saint-Etienne. Parmi les opérations en cours dans la Capitale des Gaules : le King Charles à La Confluence (livraison été 2017), le Green Garibaldi à La Part-Dieu ou encore le siège de Blédina à Limonest, qui sera fini cet été et qui a déjà reçu le trophée 2017 de l’immobilier d’entreprise.





Du même sujet


Journal du Bâtiment et des TP

Hebdomadaire professionnel d’information sur la filière BTP et l’aménagement

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement au Journal du Bâtiment et des TP› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide