Fermer la publicité

Les Coulisses du Bâtiment 73 tirent le rideau

le - - Actualités

Les Coulisses du Bâtiment 73 tirent le rideau
© Bruno Fournier

Focus sur la Savoie, dont la 15e édition aura été la dernière dans le département. Des milliers de collégiens ont pu découvrir des métiers souvent méconnus, avant un changement de communication annoncé pour l'an prochain par BTP 73.

Opération nationale notamment déclinée en Savoie, les Coulisses du Bâtiment ont parfois reçu jusqu'à 1 200 élèves de 4e et 3e, invités à enfiler chasubles et casques pour passer de l'autre côté de la palissade habituellement siglée du panneau « interdit au public ». Objectif ? Partir à la rencontre des hommes et des femmes qui travaillent dans le monde du bâtiment et des TP. Avec, au passage, la présentation de quelques projets emblématiques, à l'instar des Halles de Chambéry ou du travail effectué sur les stations.

Tout a débuté en 2003, avec une ouverture au grand public. Mais en raison des difficultés à organiser un tel événement, ces « Coulisses » ont été réservés aux seuls collégiens dès l'année suivante. Des journées permettant de sensibiliser les jeunes aux possibilités offertes par le BTP : ses différents métiers et les formations proposées, du CAP à l'école d'ingénieur. Les visites reposent sur une partie découverte « grandeur nature » des chantiers et sur une présentation théorique du secteur d'activité avec la projection d'un film, un jeu de questions – réponses, etc.

Cette année, l'opération, placée sous la responsabilité de Benoit Robert, s'est déroulée en deux temps. Au printemps, dix collégiens sont partis visiter un chantier de travaux publics : la ligne haute-tension Savoie-Piémont, en Maurienne. Puis, la semaine dernière, ce fut au tour d'un chantier du bâtiment : 300 garçons et filles se sont retrouvés à Saint-Alban-Leysse, où CIS promotion réalise actuellement une résidence d'immeubles.

Pour René Chevalier, président de BTP Savoie, « les jeunes peuvent ainsi mieux connaître nos métiers, où l'ascenseur social est fort... De nombreux artisans et chefs d'entreprise ont commencé comme apprentis ». À noter aussi une féminisation progressive de la profession, plus forte dans certains secteurs du bâtiment que dans d'autres mais qui s'ouvre plus spécialement à tous les métiers de la peinture et de l'électricité. Le président a aussi insisté sur les compétences acquises dans la formation, la qualification et le besoin des jeunes diplômés arrivant sur le marché du travail : des horizons à prendre en considération quand vient l'heure de s'orienter.

D'après une étude sur les conditions de vie et de formation menée auprès des apprentis des CFA, 66 % d'entre eux ont choisi le métier auquel ils se forment par goût personnel. 80 % des salariés du secteur affirment même être heureux d'y travailler au vu des conditions de travail, sociales et salariales. Autant d'arguments développés lors des Coulisses du Bâtiment, qui affichent malheureusement une participation en baisse. Pour René Chevalier, l'heure est venue de renouveler la façon de communiquer auprès des jeunes, sous une forme adaptée à leur langage, un peu décalée via internet. Et, comme il l‘avait annoncé à l'AG d'Albertville, en septembre dernier, la nouvelle version sera dévoilée dès janvier 2018, au même titre que le nouveau véhicule itinérant surprise qui se rendra dans les collèges.




Charlotte ROBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide