Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Le matériel Engins-Utilitaires/ MAN À L'ASSAUT D'UN NOUVEAU MARCHÉ

le - - Matériel

Le matériel Engins-Utilitaires/ MAN À L'ASSAUT D'UN NOUVEAU MARCHÉ
DR

Le deuxième constructeur européen, propriété de Volkswagen, commercialise une nouvelle gamme depuis le début du mois. L'utilitaire TGE vise à conquérir en priorité les artisans.

Dans les locaux de MAN Genas, c’était l’effervescence. L’agence a ouvert ses portes à ses clients, prospects, loueurs et partenaires à l’occasion de la présentation officielle du dernier-né de la marque : la gamme TGE. « Le premier véhicule de France a été vendu chez nous, à Genas, en juin dernier. C’est la société Boomerang, spécialisée dans le transport longue distance, qui nous a acheté un fourgon ; elle le recevra courant septembre », se réjouit Fréderic Renard, directeur du Service Center. Le lancement de cette nouvelle gamme TGE représente un petit événement, puisque c’est la première fois que MAN, habituellement spécialisé dans le poids-lourd, se frotte au marché de l’utilitaire. « Il y a un contraste entre l’image que l’on a en France et celle dont on bénéficie en Europe, précise Régis Boisjot, directeur des ventes. Ici, nous ne sommes pas encore très connus, alors que MAN est le 2e constructeur européen ! Notre objectif, c’est de gagner en visibilité et de conquérir de nouveaux marchés ».

Le jumeau du Crafter, version « ​pro »

S’il s’agit des mêmes véhicules que la ligne Crafter de Volkswagen (maison-mère à laquelle appartient le groupe depuis 2013), les utilitaires MAN se distinguent par le choix de leur cible : les professionnels. « Ils représentent presque 100 % de nos clients, poursuit Régis Boisjot. Et si la gamme MAN ressemble beaucoup à celle de Volkswagen, les services ne sont pas tout à fait les mêmes ». Disponible dans de nombreuses versions en modes fourgon, châssis ou châssis double cabine, la gamme propose de la traction, de la propulsion et même de la transmission intégrale. Boîte mécanique ou automatique, deux moteurs sur quatre niveaux de puissance, capacité de remorquage de 3,5 t…

Ce TGE est aussi le premier gros utilitaire à s’équiper d’une direction électromécanique, permettant une intervention des systèmes de sécurité active, mais aussi du freinage d’urgence et du parking MAN en quelques chiffres MAN est un groupe bavarois employant quelque 55 000 collaborateurs dans le monde pour des recettes annuelles évaluées à 14 Md€.

Propriété du groupe Volkswagen depuis 2013, le constructeur s’est spécialisé dans les camions et bus, qui représentent 80 % de l’activité. Les moteurs industriels font aussi partie du savoir-faire de MAN : « 1 TER sur 3 fonctionne avec un moteur MAN », précise le directeur des ventes de Lyon Régis Boisjot. Le fabricant regroupe près de 580 salariés sur le territoire hexagonal et dans une centaine de points de services. Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, MAN dispose de trois succursales à Bourg-en-Bresse, Lyon Genas et Villefranche-sur- Saône, et compte cinq réparateurs indépendants. autonome. Les prix débutent à 25 450 €. « La notion que l’on développe, c’est celle du coût total de détention (TCO) », précise Régis Boisjot. D’autant que l’utilitaire est doté d’une base solide, à même d’évoluer dans le temps sans prendre une ride : une version combi devrait voir le jour en 2018, une version électrique ou hybride, probablement en 2019...

Pour commercialiser cette nouvelle gamme, MAN a recruté un vendeur 100 % dédié à l’utilitaire sur Lyon. Un deuxième suivra en janvier. « On veut d’abord solliciter nos propres clients pour leurs activités annexes dans le transport, les TP, la distribution locale, etc., poursuit Régis Boisjot. Ensuite, on ciblera les clients que l’on ne connaît pas. En particulier les artisans, qui se déplacent et interviennent uniquement avec de l’utilitaire ».

 

MAN en quelques chiffres

MAN est un groupe bavarois employant quelque 55 000 collaborateurs dans le monde pour des recettes annuelles évaluées à 14 Md€. Propriété du groupe Volkswagen depuis 2013, le constructeur s’est spécialisé dans les camions et bus, qui représentent 80 % de l’activité. Les moteurs industriels font aussi partie du savoir-faire de MAN : « 1 TER sur 3 fonctionne avec un moteur MAN », précise le directeur des ventes de Lyon Régis Boisjot. Le fabricant regroupe près de 580 salariés sur le territoire hexagonal et dans une centaine de points de services. Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, MAN dispose de trois succursales à Bourg-en-Bresse, Lyon Genas et Villefranche-sur- Saône, et compte cinq réparateurs indépendants.




Eric SEVEYRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide