Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Le Cluster montagne prend de l'altitude

le - - Savoie

Le Cluster montagne prend de l'altitude

Le Cluster montagne fédère déjà plus de la moitié des acteurs français de l'aménagement de la montagne. une filière qui représente plus de 5000 emplois et ambitionne de poursuivre dans la voie de l'innovation et de l'export, favorisant aussi la formation en lien avec le monde la recherche.

Pour son assemblée générale, le cluster montagne avait réuni plus de 250 acteurs de la filière tournant autour de tout ce qui se fait en matière d’aménagement des massifs (entreprises, institutions et partenaires) au centre de congrès le Manège de Chambéry. Preuve de l’affirmation de cette entité qui a seulement quatre années d’existence et entend plus que jamais poursuivre son objectif qui est de fédérer, rassembler, promouvoir et accompagner, en France et à l'international, les acteurs de l’ensemble du domaine d’activité concerné.  Les chiffres parlent d’eux-mêmes, le nombre d’adhérent étant passé de 85 adhérents en 2012 à 209 aujourd’hui.

L’observatoire économique mené par le Cluster a pu être dévoilé en exclusivité, dégageant  des tendances qui  confirment  le réel dynamisme de la filière de l'aménagement de la montagne en France, avec plus de 400 entreprises (le cluster réunit donc déjà plus de la moitié), regroupant plus de 5 000 emplois directs et réalisant plus d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires annuel. Une filière qui, en outre, joue un rôle déterminant dans la performance et l'attractivité des destinations touristiques alpines et des autres massifs, qui génèrent quant à elles 7 milliards d'euros de chiffre d'affaires en stations pour 120 000 emplois au total.

Qui plus est, la filière confirme sa dimension internationale avec une présence à l'export de plus de 59 % de ses adhérents. Elle se positionne également comme étant innovante et créative avec 77 % des entreprises ayant des projets de développement de nouveaux produits ou services. La 4ème  édition de l'appel à projets «Montagne innovante et Internationale» s'inscrit bien dans cette tendance, permettant d’en labelliser trois en 2015 qui  ont bénéficié tout au long de l'année d'un accompagnement humain et financier. Enfin, et ce n’est pas un hasard, l’activité de l’aménagement de la montagne est fortement génératrice d'emplois avec 62 % des entreprises ayant recruté en 2015 et 70 % prévoyant de le faire à court terme.

La plateforme en ligne Emploi-Montagne.com, développée en collaboration avec domaines skiables de France et ANMSM, confirme, de la part de ses acteurs, une volonté de valoriser leurs métiers et expertises. Le SNMSF (syndicat national des moniteurs de ski français) rejoint la dynamique en signant une convention de partenariat avec le cluster Montagne. La plateforme recense actuellement des offres d'emploi (plus de 180 publiées depuis son lancement en juin 2015) et des fiches métiers de la filière. Elle sera très prochainement enrichie de formations labellisées.

 

Architecture et urbanisme

 

Le renforcement des liens entre le monde économique et le monde de la recherche est un autre des objectifs du cluster montagne. A cet effet, la convention de collaboration signée au cours de l’assemblée générale, par son président, Xavier Gallot-Lavallée, et celui de l’université Savoie Mont-Blanc, Denis Varaschin, va permettre de développer des actions conjointes relatives à la recherche, à la formation supérieure et à l'innovation concernant la montagne, au bénéfice des acteurs économiques de la filière. Une action doublement soutenue par  la région Auvergne Rhône-Alpes et l'assemblée des Pays de Savoie, qui vient de prendre le nom de conseil Savoie-Mont-Blanc, réunissant les deux départements savoyards.   La Région qui, par ailleurs, a affirmer son engagement à donner à la montagne les moyens de se battre face à la concurrence, notamment ne matière d’enneigement artificiel, la neige étant primordial comme la rappeler Gilles Chabert, le Monsieur montagne du conseil régional, précisant que le plan Auvergne Rhône-Alpes ne néglige pas pour autant la saison d’été et ses possibilités de développement.

La montagne estivale, c’est d’ailleurs l’un des groupes de travail qu’a lancé le cluster, aux côtés de ceux sur les risques naturels, le numérique, les grands évènements sportifs et aussi celui dénommé architecture et urbanisme. Animé par Harold Kingler, architecte dans les Hautes-Alpes, il se penche en particulier sur la question des résidences de tourisme et les relations avec la commande publiques en termes de construction.

Autant d’éléments qui apporteront leur pierre au projet 2017-2020 du cluster montagne, dont l'ambition est de développer une plateforme d'innovation, de recherche, de formation et de développement pour la montagne de demain.

 

 




Bruno FOURNIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide