Fermer la publicité

La préférence régionale au cœur des préoccupations de la Région et du BTP

le - - Actualités

La préférence régionale au cœur des préoccupations de la Région et du BTP
© Michel Peres - Région Auvergne-Rhône-Alpes - Les acteurs de la CNATP, de la FFB, de la Capeb et de Scop BTP réunis autour de Laurent Wauquiez

Réunis à l'hôtel de Région lundi 2 octobre à l'occasion des assises du BTP et de la préférence régionale, les fédérations du BTP ont signé, avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes, une charte de bonnes pratiques en faveur des entreprises, de l'apprentissage, du maintien de l'emploi local et de la lutte contre le travail détaché.

« Le travail d'un élu est de sortir des chantiers. Je veux voir des grues qui témoignent de la vie et d'une région qui bouge ! », a affirmé Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, avant de signer la charte destinée à soutenir l'emploi local et faciliter l'accès à la commande publique régionale. Le plan d'économie de 400 M€ qu'il a lancé sur l'ensemble du mandat va permettre de réaliser des investissements de grande envergure. D'importants travaux d'extension, de réhabilitation et d'accessibilité sont prévus sur des sites emblématiques tels que Vulcania, le Parc des expositions de Clermont-Ferrand, le Fonds régional d'aménagement contemporain ou encore le Campus région du numérique, à Charbonnières. La Région accompagne aussi les départements dans un vaste programme de construction pour la résorption des zones blanches. Et elle participe à des projets d'infrastructures routières, en assurant par exemple la maîtrise d'ouvrage de deux opérations sur la RN 88.

À l'issue d'un audit réalisé dans les lycées, concluant au très mauvais état de 58 établissements et d'un essor démographique prévoyant l'arrivée de 20 000 nouveaux lycéens d'ici à 2025, la Région a décidé d'investir 1,5 Md€. Le lycée hôtelier de Saint-Chamond est une illustration de cette politique de préférence régionale, puisque 100 % des entreprises qui ont collaboré à sa restructuration proviennent de la région Auvergne-Rhône-Alpes. L'accès aux marchés publics leur sera désormais favorisé grâce à la charte, qui met en place 17 propositions pour des achats responsables. La préférence régionale sera ainsi accordée aux entreprises qui emploient, embauchent des apprentis et investissent dans la Région.

« Nos entreprises souhaitent que leur savoir-faire soit reconnu et que le critère de prix ne soit pas la seule référence, précise Armel Le Compagnon, vice-président de la Fédération Française du Bâtiment et président du Conseil des Régions de la Fédération Française du Bâtiment. Cette charte réaffirme la nécessité du choix de l'offre économiquement la plus avantageuse. Cette signature revêt une importance particulière eu égard aux avancées qu'elle propose en matière de délais de paiement, d'avances sur marché, d'actualisation de prix, de reconnaissance et de valorisation de l'apprentissage. Ces éléments sont susceptibles d'apporter une partie de l'oxygène dont nos entreprises ont besoin pour participer pleinement à la reprise économique, qui ne pourra pas se faire sans le bâtiment ».

Préférences locale et régionale, lutte contre le travail détaché, élimination des offres anormalement basses, choix du mieux-disant, absence de sous-traitance en dessous du rang 2, allotissement, simplification des procédures d'accès aux marchés publics, digitalisation avec la mise en œuvre du BIM, engagements sur les délais de paiement à moins de 30 jours, actualisation des prix, rénovation des CFA avec création de nouvelles filières, promotion des métiers du BTP et financement de formations de reconversion constituent les axes fondamentaux de cette charte porteuse d'espoirs pour une activité qui devrait connaître une croissance de 4 % cette année et un solde net de près de 15 000 postes.




Charlotte ROBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide