Fermer la publicité

Hexapole se développe en soignant son environnement

Savoie le 16 mai 2017 - Bruno Fournier - Savoie

Hexapole se développe en soignant son environnement
Hexapole

Après s'être doté d'un nouveau bâtiment multi-services, l'Agrion, l'éco-parc de Méry lance un nouveau village d'entreprises et un programme d'éco-propriété, avec aussi des réserves foncières pour de nouvelles implantations.

Idéalement implanté dans un écrin de verdure, sur la commune de Méry, et connecté à l'autoroute A 41 qui relie Genève à Grenoble-Lyon-Turin, Hexapole est situé à mi-chemin de Chambéry et d’Aix-les-Bains, porté par les deux plus importantes communautés d’agglomération de la Savoie. Lancé il y a une quinzaine d’année, il tient à son appellation d’ « éco-parc d’activité », lui qui respecte la biodiversité avec ses corridors boisés et son cours d’eau. Fort sa certification IOSO 14001, il soigne cet aspect environnemental tout en accueillant quelque 160 entreprises industrielles et tertiaires, installées dans 46 bâtiments et totalisant 1 800 emplois.
Il y a quatre ou cinq ans de cela s’est ajouté un pôle activités sport et santé, réunissant désormais 10 % de l’activité totale, directement lié à l’univers de la montagne, sans oublier le lac du Bourget voisin. De grandes marques y ont leur show-room, d’autres sont dans l’innovation ou l’événementiel, en partenariat avec Outdoor Sports Valley. L’énergie et le numérique sont également des vecteurs de développement, avec aussi un réseau de fibre optique compétitif qui profite à tous les « Hexapolitains ».
Création, développement, location, achat, construction… Toutes les branches ont leur place dans un parc qui a entamé sa quatrième tranche d’extension de 8 hectares sur Méry, et projette déjà la suivante, de 7 à 10 hectares, sur la commune voisine de Drumettaz-Clarafond. Entre-temps, des programmes immobiliers tant privés que publics se sont concrétisés avec Hexaparc, Créalys ou encore Actipole (au total 13 000 m²), ainsi que le centre de vie l’Agrion (3 800 m²), devenu l’an dernier à la fois le nouveau siège du parc, mais comprenant aussi des services (restaurant, salles de réunions, salle multi-activités, crèche inter-entreprises…). Cela a été aussi l’occasion de lancer une seconde pépinière d’entreprises, plus axée sur le fil rouge santé-bien-être.

Des solutions adaptées

« Nous avons une panoplie de solutions foncières à proposer aux entreprises, qu’elles souhaitent se développer sur place ou qu’elles viennent de l’extérieur, souligne Patrice Blanchoz, directeur d’Hexapole, tout en précisant : « On ne vend pas en dessous de 4 000 m² de terrain pour des bâtiments de 1 600 à 2 000 m², ceci afin d’éviter le morcellement et d’assurer la densité d’implantation tout en préservant notre environnement privilégié ». Un positionnement sur le marché qui, en général, propose de plus en plus des superficies de 100 à 300 m² et rarement mixtes, bureaux-ateliers ou stockage.
Pour les plus petites unités, Actipole existe déjà et un nouveau village d’entreprises est à l’étude. Dès cet automne, il répondra plus spécialement aux besoins des PME/PMI. De même se prépare  un nouveau programme de copropriété sur 1 hectare. « Nous pouvons ainsi accompagner les entreprises pour leur démarrage autant que pour leur croissance », conclut Patrice Blanchoz, se montrant confiant dans la réactivité d’un parc dont le positionnement demeure assez atypique en Savoie.

Notre photo : « Nous voulons assurer la densité des implantations tout en préservant notre environnement privilégié », explique Patrice Blanchoz, directeur d’Hexapole, ici devant l’Agrion

Le bâtiment bien représenté

Il y a les unités assez importantes comme Blampey Génie climatique, Créadesign, agencement professionnel (35), Softica, portes automatiques (35), Alphi, coffrage de dalles et étaiement (25), Oxalli Energies (25), Hygienair, installation chauffage, ventilation traitement d'air (24), Mino, chauffage, ventilation, climatisation et plomberie sanitaire (15), Accès Industries, location/vente de nacelles élévatrices chariots télescopiques (10), Copas Systèmes, ouvertures et fermetures automatiques (10), Betreg IG études VRD, infrastructures (10). Mais aussi d’autres entreprises de moins de dix salariés,  comme Savoie Couverture Bardage, Adl Construction bois, Alp’Etudes, HB Construction, Bauwerk Parquet, Baron Engénierie et ECR Environnement.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide