Fermer la publicité

Cushman & Wakefield affirme ses ambitions à Lyon

le - - Rhône

Cushman & Wakefield affirme ses ambitions à Lyon

Après leur fusion, au début de l'année dernière, DTZ et Cushman & Wakefield s'affirment parmi les leaders du marché de l'immobilier d'entreprise.

Lors de la présentation du bilan d’activité 2015 de l’immobilier d’entreprise, Antoine Derville, Président de Cushman & Wakefield France, n’a pas caché ses ambitions. « La fusion, il y a un an, avec DTZ constitue une phase de transition importante pour notre entreprise. Mais nous avons la volonté de nous imposer sur le podium des conseils en entreprise. » Non seulement au niveau international, mais aussi sur des territoires plus modestes et notamment en région lyonnaise où oeuvrent 13 collaborateurs sous l’autorité de Nicolas de Barjac. Les équipes de Cushman & Wakefield ont profité de ce premier rendez-vous lyonnais pour présenter leur vision du marché de l’immobilier d’entreprise dans la région. Confirmant l’analyse posée il y a quelques jours par FNAIM Entreprises, elles ont mis en exergue la très belle année enregistrée sur le marché du bureau. Avant de détailler l’évolution du marché de la logistique. En retrait ces dernières années, les entrepôts logistiques ont retrouvé des couleurs dans la grande région lyonnaise. Pour les seules surfaces supérieures à 10 000 m2, le marché a totalisé 343 000 m2 placés l’année dernière. Dans cet ensemble dynamique, le Nord-Isère, avec 56 % des transactions, a parfaitement rebondi après des exercices difficiles en 2013 et 2014. Faute de produits, le Parc industriel de la Plaine de l’Ain a, en revanche, traversé une année moins faste. Dans l'ensemble, l’équilibre entre chargeurs et logisticiens s’est amélioré en 2015. « Toutefois, l’état du stock constitue une faiblesse du marché, commente Nicolas de Barjac. Avec seulement 327 000 m2 disponibles, nous ne couvrons pas une année de transaction. C’est d’autant plus problématique dans le neuf où le déficit est patent. » Le lancement confirmé de deux programmes importants, en blanc, dès cette année, devrait cependant favoriser la relance attendue par l’ensemble des acteurs du secteur.





Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide