Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Cinq nouvelles remontées mécaniques pour décembre 2018

le - - Savoie

Cinq nouvelles remontées mécaniques pour décembre 2018
© POMA - À l'occasion de la signature du contrat, la Compagnie des Alpes et POMA ont présenté la nouvelle cabine Symphony 10

La Compagnie des Alpes et POMA ont signé un contrat de 38 M€ portant sur de futurs aménagements dans les stations de Val d'Isère, Tignes, Méribel et La Plagne (Savoie), mais aussi Serre Chevalier (Hautes-Alpes).

La commande a été officialisée à l'occasion du Critérium de la 1re neige, à Val d'Isère, et porte sur des équipements structurants dans les stations de la Compagnie des Alpes, dont l'ouverture est prévue dès décembre 2018. Cinq nouveaux appareils seront produits et assemblés en région Auvergne-Rhône-Alpes. Les cabines seront fabriquées en Isère chez Sigma, filiale du groupe POMA. La production des systèmes de transport par câbles s'effectuera dans le tout nouveau site industriel POMA de 70 000 m² à Gilly en Savoie, dans lequel le groupe a investi 20 M€ en 2016 pour développer et renforcer son outil industriel.

À Val d'Isère, l'actuelle télécabine de la Daille, datant de 1966 et qui survole la OK (Oreiller Killy), piste mythique de la coupe du monde de ski alpin, sera remplacée par une nouvelle télécabine performante avec un débit de 2 800 pers/heure. Il s'agit de la première en France à être équipée de cinquante cabines Premium Symphony 10 places et d'une cabine VIP, dessinées par le designer Italien Pininfarina. Très lumineuses, elles allient espace et confort avec leurs sièges chauffants.

À Tignes, une nouvelle télécabine reliera le village des Brévières au site des Boisses. Elle s'inscrit dans le plan de refonte complète du front de neige et remplacera trois appareils qui seront démontés. Grâce à sa configuration ESA (exploitation sans agent), cette nouvelle télécabine automatique fonctionnera sans personnel d'exploitation en gare aval, de 17 h à minuit.

À Méribel, un nouveau télésiège débrayable à haut débit de 3 600 pers/heure remplacera l'actuel télésiège débrayable 6 places du Plan de L'Homme, sur le front de neige. Il permettra un embarquement skis aux pieds pour desservir la piste de coupe du monde et sera équipé, pour la première fois en France, de 104 sièges coque Premium avec sièges chauffants à appui-tête et coque translucide rabattable pour se protéger des intempéries. La gare aval bénéficiera d'un embarquement haut débit transversal à 45°, permettant de libérer de façon très importante le front de neige pour donner de l'espace aux skieurs, faciliter le passage aux caisses des remontées mécaniques et le départ des écoles de ski.

À la Plagne, un nouveau télésiège débrayable 6 places à haut débit remplacera le télésiège fixe 4 places des Inversens, datant de 1987. Il transportera 3 600 pers/heure à 5,5 m/s. La gare aval bénéficiera d'un embarquement haut débit transversal à 90°. Ce nouveau télésiège disposera d'une motorisation propre et silencieuse grâce à la technologie Direct Drive (entraînement direct), qui réduit de 5 % la consommation d'énergie et de 15 décibels les émissions acoustiques.

À Serre Chevalier, enfin, le télésiège débrayable 6 places à motorisation Direct Drive de Côte Chevalier remplacera l'actuel télésiège fixe. Il reliera, skis aux pieds, deux secteurs majeurs du domaine skiable. Grâce à ses 106 sièges 6 places et son débit de 3 000 pers/heure, il permettra le démontage du télésiège fixe et du téléski, qui assurent la jonction actuellement. Pour les clients, un vrai plus en termes d'accessibilité, de fluidité et de sécurité.

Une excellence française qui s'exporte

« La Compagnie des Alpes donne l'opportunité à notre groupe de réaliser des appareils de grande qualité avec un positionnement Premium, tant en termes de technologie que de disponibilité et de confort pour les utilisateurs », affirme Jean Souchal, président du directoire POMA. Des innovations qui vont aussi dans le sens d'une faible empreinte écologique. « Nous investissons dans nos domaines skiables pour renforcer leur attractivité et répondre aux attentes des clients, souligne de son côté David Ponson, directeur des Opérations domaines skiables de la CDA. Pour les réalisations 2018, nous avons choisi POMA pour son savoir-faire et ses technologies et développons ensemble des partenariats forts à l'international. L'alliance de l'expertise de la Compagnie des Alpes et de POMA sont des atouts majeurs pour valoriser l'excellence française à l'international ». Cela avait déjà été le cas pour les Jeux olympiques d'hiver de Sotchi (2014), en Russie, et le sera à nouveau pour les JO 2022, en Chine, pour lesquels les deux groupes collaborent sur plusieurs sites en développement.




Charlotte ROBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide