Fermer la publicité

BTP Savoie : relever le défi de l'économie solidaire

le - - FFB

BTP Savoie : relever le défi de l'économie solidaire
Lors de l'intervention du préfet de la Savoie, Denis Labbé, aux côtés de René Chevalier, président du BTP Savoie, et Gil

Le débat organisé à l'occasion de l'assemblée générale a permis de dégager des pistes d'avenir pour une profession qui pourrait se relancer notamment grâce à la rénovation de l'immobilier dans les stations tout en veillant à ne passer à côté du chantier du Lyon-Turin

Concernant la réalisation de la future liaison ferroviaire internationale, le président de la fédération départementale du bâtiment et des travaux publics, René Chevalier, a insisté sur le fait que les entreprises savoyardes devaient tout faire pour y être associées. Car si le chantier emploie déjà 450 personnes, avec des retombées à 70% locales, il s’agit d’anticiper sa progression dans les prochaines années, en identifiant bien les qualifications requises dans l’ensemble de formation et de reconversion professionnelle. Un sujet d’autant plus sensible que la filière de l’apprentissage bat de l’aile ces derniers temps, au point que le secteur d’activité a perdu 30% d’effectifs d’apprentis depuis 2008. Un fait souligné par le président de la fédération régionale, Gilles Courteix, ce qui n’est pas faute d’avoir alerté les pouvoirs publics sur la question et notamment quant aux contraintes que rencontrent les entreprises et la complexité de la législation en la matière. Certains CFA ne sont d’ailleurs remplis qu’à moitié, ce qui est paradoxal aux yeux de René Chevalier alors qu’il est « urgent de former des jeunes qui veulent travailler au pays ».

Une faiblesse de la formation par alternance qui pourrait également pénaliser les entreprises à l’heure où il s’agit de relever « le défi de l’économie de montagne », thème placé au cours des débats de l’assemblée générale, se tenant devant 150 personnes réunis au Phare de Chambéry, en présence du préfet Denis Labbé. « Aujourd’hui, précise Agnès Pannier-Durachet, directrice générale déléguée de la compagnie des Alpes, nous avons une vision plus large que le ski et la neige et investissons dans l’immobilier. Nous avons ainsi déjà participé à la rénovation de 1700 lits en trois ans dans les stations et à la construction de 3000 lits neufs. » La même volonté de rénover ses villages et d’en ouvrir de nouveaux, règne au Club Med, ainsi que  l’affirme Xavier Le Guillermic, qui en est le directeur infrastructures.

 

Une charte des marchés publics

 

Une manne pour le bâtiment, mais là comme ailleurs, encore faut-il que les entreprises puissent faire face à une concurrence déloyale favorisée par des appels d’offres qui ne font pas toujours appel au mieux disant. Sur ce point, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, n’ayant pu faire le déplacement mais s’exprimant par vidéo, promet la mise en place de règles très strictes via une charte sur les marchés publics. « Chaque fois, dit-il, que la région investira dans un projet, nous vous privilégierons; mais en échange nous attendrons de vous que vous jouiez le jeu en faisant travailler des salariés locaux.» Une charte c’est ce qu’a mis en place le département avec le BTP Savoie, son président Hervé Gaymard, veillant à ce qu’elle soit observé tant par les communes que par les entreprises.

Se pose aussi la question des organismes  financiers souvent mis sur la sellette comme ne favorisant pas les investissements. » Nous soutenons fortement l’économie de montagne, rétorque Jean-Yves Barnavon, directeur général du crédit agricole des Savoie, et sommes des acteurs du développement des stations et de leurs investissements. Et comme nous le faisons pour les agriculteurs, nous réfléchissons aujourd’hui à de nouveaux modèles de financement pour pérenniser les entreprises.» 

 





Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide