Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Attestation Légale simplifie les échanges de documents administratifs

le - - Rhône

Attestation Légale simplifie les échanges de documents administratifs
© Attestation Légale

La start-up lyonnaise a créé un réseau B to B de diffusion sécurisée du dossier administratif. Un service qui a déjà séduit 18 000 clients, dont une part importante d'entreprises du BTP et de promoteurs immobiliers.

« Une fois pour tous ». La promesse (et slogan) d’Attestation Légale résume parfaitement l’offre. L’entreprise lyonnaise propose aux acteurs économiques un service de gestion en ligne de leur dossier administratif. « Les entreprises passent leur temps à donner et redonner les mêmes documents à leurs donneurs d’ordre : extrait Kbis, attestation Urssaf, attestation d’assurance décennale, RIB, qualifications… », explique Renaud Sornin, co-fondateur d’Attestation Légale qui a eu l’idée, en 2010, de simplifier ces échanges.
Attestation Légale reprend le principe d’un réseau social avec une plateforme sur laquelle les entreprises partagent leurs documents. « Nous avons également développé un service permettant de collecter et mettre à jour les documents  pour les TPE et aux PME », ajoute le président. Le modèle économique repose sur un abonnement mensuel à 24,50 € tout compris, payé par les fournisseurs. Les donneurs d’ordre consultent gratuitement et en illimité le dossier administratif de leur fournisseur. « La relation est sécurisée et les donneurs d’ordre sont certains de respecter leurs obligations légales », souligne Renaud Sornin.
Aujourd’hui, 70 % des clients d’Attestation Légale sont issus du BTP et de l’immobilier. « Nous nous focalisons sur les TPE et PME à qui nous apportons un vrai service. 33 % de nos clients ont moins de 10 salariés et 43 % ont entre 10 et 50 salariés », précise le président. Des grands donneurs d’ordre tels que Bouygues Immobilier, Vinci, Eiffage, Spie, Cogedim ou encore Colas incitent leurs sous-traitants à adhérer à Attestation Légale. « Depuis 2014, le code des marchés publics oblige l'acheteur à se connecter à la plateforme de dématérialisation choisie par l'entreprise dès lors que son accès est gratuit. Ces dernières ont saisi l'opportunité de gagner un temps précieux dans la gestion de leur dossier et ont connecté au réseau près de 10 000 donneurs d'ordre qui, à leur tour, propagent la solution », complète Renaud Sornin.
Ce cercle vertueux permet à Attestation Légale de compter un peu plus de 18 000 entreprises clientes et 35 000 utilisateurs. La PME de 70 collaborateurs enregistre ainsi 3,5 M€ de chiffre d’affaires. Cette année, elle vise 23 000 clients pour atteindre un chiffre d’affaires de 5 M€ et réaliser ses premiers bénéfices. Basée sur l’économie collaborative, Attestation Légale estime que sa force et sa richesse proviennent du réseau qu’elle a constitué et du nombre d’entreprises clientes.
Trois axes de développement sont à l’ordre du jour : ouverture à de nouveaux secteurs d’activité, international et diversification. « La construction et les travaux publics restent le cœur de notre clientèle, mais nous ciblons aussi le transport, l’énergie, le luxe et l’événementiel », indique le président. Avec le soutien de la commission européenne dans le cadre du programme de recherche et innovation Horizon 2020, Attestation Légale exportera son savoir-faire en Espagne et en Allemagne, sous le nom de « Once for all ». En partenariat avec Infolegale, qui lui a servi d’incubateur, Attestation Légale prépare le lancement d’une nouvelle start-up. « SIS se positionne dans la sécurisation des coordonnées bancaires », révèle Renaud Sornin, qui songe aussi à « réinventer le panneau de chantier ».





Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide