Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Arcom, vecteur de solutions pour le bâtiment et la ville connectée

le - - Rhône

Arcom, vecteur de solutions pour le bâtiment et la ville connectée
© Groupe ARCOM

À la fois concepteur, fabricant et intégrateur de cartes électroniques et de systèmes d'automatisation des bâtiments, le groupe Arcom est un acteur majeur du Smart building et de la Smart city. Il vient d'inaugurer son nouveau centre de production à Brindas.

Avec près de 44 % de la consommation d'énergie du pays, le bâtiment est le secteur économique le plus énergivore. Il génère près du quart des émissions nationales de gaz à effet de serre.

Très engagé dans la recherche de la performance énergétique et de la préservation de l'environnement, le groupe Arcom propose des solutions innovantes et sur-mesure pour la rénovation et la réalisation de bâtiments de dimensions et d'activités variées. Il intervient sur tous les équipements qui nécessitent un pilotage pour optimiser l'efficacité énergétique, le confort et la sécurité des occupants : chauffage, climatisation, ventilation, éclairage, stores et contrôles d'accès. Ses solutions permettent de réaliser des économies d'énergie pouvant aller jusqu'à 30 % pour les systèmes de chauffage et de climatisation, et 50 % pour l'éclairage urbain. « Nous investissons plus de 10 % par an de dépenses annuelles en R&D », souligne Bernard Delhomme, directeur général d'Arcom, codirigeant avec Patrick Tabouret et Gilbert Fontaine.

La société est issue de la fusion de deux entités, AR2I et Comtec Technologie, concepteur et fabricant d'automatismes pour la régulation des bâtiments et de l'éclairage public, deux PME qui adoptent la technologie LonWorks. Basée à Brindas et Châlon-sur-Saône, elle emploie aujourd'hui 55 personnes et réalise un chiffre d'affaires de 7 M €.

Le groupe Arcom possède son propre bureau d'étude, qui conçoit les cartes électroniques répondant aux besoins du marché. La fabrication des produits est réalisée en France et leur assemblage a lieu au sein même de l'entreprise. « Nous sommes un fabricant français avec deux marques fortes : Arcom et Citylone », ajoute Bernard Delhomme.

La gamme Arcom est composée de contrôleurs et d'accessoires permettant de gérer l'ensemble des paramètres de confort d'une pièce : chauffage, ventilation et conditionnement d'air, qualité de l'air, stores, lumière, etc. Chaque régulateur, entièrement paramétrable, peut être relié à des capteurs afin de construire l'installation adaptée à ses besoins, tout en garantissant une traçabilité des programmes installés. L'application MyArcom, qui complète la gamme Arcom avec son système de géolocalisation et de services associés, permet de piloter les paramètres de confort de son bureau mais également de bénéficier d'un guidage vers un point précis, de fixer un point de rendez-vous avec un interlocuteur, de réserver une salle de réunion, de commander le confort de la salle.

La gamme Citylone réinvente le réseau d'éclairage public pour la Smart city de demain, avec des solutions de gestion adaptées aux besoins des villes et des zones urbaines soucieuses d'assurer le confort et la sécurité de leurs citoyens tout en améliorant leur performance énergétique.

Avec une capacité à gérer des projets d'automatisme, des études de faisabilité à la pose et la mise en service sur site, en passant par le câblage d'armoires de régulation et de distribution, la programmation multimarques et l'assistance, le groupe Arcom ambitionne un chiffre d'affaires de 10 M € en 2019, et 15 M€ en 2024. « Nous misons sur des résultats significatifs pour maintenir notre capacité d'innovation et d'investissement », conclut Bernard Delhomme.




Agnès GIRAUD-PASSOT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide