Fermer la publicité

3 questions à Noël Brunet, président du Conseil régional de l'ordre des architectes Rhône-Alpes

le - - Actualités

3 questions à Noël Brunet, président du Conseil régional de l'ordre des architectes Rhône-Alpes

À l'heure de la fusion de l'Ordre des architectes Rhône-Alpes avec son homologue auvergnat, Noël Brunet revient sur le rôle et l'importance de l'architecte, profession méconnue et souvent mal comprise du grand public. Pour aider le particulier à y voir plus clair, l'Ordre a mis en place plusieurs outils de sensibilisation.

Vous déplorez la méconnaissance du public sur la profession d'architecte. Quelles sont les idées reçues et comment aller à leur encontre ?

Le métier d'architecte est valorisant, mais nous souffrons encore et toujours d'une image galvaudée : celle d'une profession libérale richissime, alors qu'une grande proportion de nos confrères gagne à peine le SMIC… Il y a près de 30 000 architectes en France (environ 3 700 en Auvergne-Rhône-Alpes) et 60 % d'entre eux réalisent de la maison individuelle. Une part conséquente qui représente la réalité du terrain : nous ne faisons pas tous des opéras ou des musées ! D'autre part, je compare souvent la relation architecte/client à celle d'un avocat avec son client ou d'un médecin avec son patient : il doit y avoir une confiance mutuelle. Nous devons les conseiller et répondre au mieux de leurs intérêts. Pourtant, la plupart du temps, les Français font appel à des constructeurs, qui sont rarement formés à l'architecture. Il n'y a donc pas de réflexion poussée sur l'habitat, alors que l'art de concevoir un bâtiment implique justement de cerner les problématiques et les besoins réels non exprimés par le client. Un bâtiment qui corresponde à un besoin, qui s'insère dans un environnement et qui possède une âme.

Les architectes ouvrent leurs portes au public les 13 et 14 octobre. L'occasion de faire passer un message ?

Ces journées portes ouvertes permettent au public d'entrer physiquement dans les agences et voir comment les architectes fonctionnent au quotidien. Ce rendez-vous, couplé avec les Journées nationales de l'architecture, a justement pour but de démystifier le métier, mais aussi de sensibiliser les gens à ce qu'est l'architecture, comment elle se fabrique. L'idée, c'est aussi de mettre en avant les différents outils du métier, de l'esquisse d'un projet jusqu'à sa livraison. Chaque agence s'approprie la manifestation à sa manière : elle peut mettre en place une exposition temporaire ou des ateliers pratiques, certaines se regroupent pour créer un événement commun, d'autres reçoivent des scolaires… Plus de 80 agences se sont inscrites en Rhône-Alpes.

Un mot sur le site www.architectes-pour-tous.fr ?

Mis en place en 2016 au niveau national, www.architectes-pour-tous.fr est un service que l'on place à disposition des concitoyens et des professionnels. Il a notamment pour ambition de dynamiser les consultations. Lorsque l'on est un particulier ou une entreprise, chercher un architecte peut en effet relever du parcours du combattant ! Le site facilite leur mise en relation : c'est à la fois un book et un moteur de recherche qui fonctionne à partir de mots-clés. Porté par l'Ordre, c'est un outil gage de sérieux, garantissant que les architectes sont de vrais professionnels, formés, assurés, contrôlés tous les ans. 3 250 professionnels sont actuellement référencés sur l'ensemble du territoire, et cela serait formidable de pouvoir doubler ce chiffre à moyen terme.




Charlotte ROBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide